Loading...

Appels à projets

APPELS À PROJETS

Le but du Réseau québécois COVID-Pandémie (RQCP) est de susciter une collaboration et un partage intersectoriel pour fédérer les forces vives pendant la crise actuelle et bâtir l’expertise en préparation des pandémies et des situations de crise futures.

Appel à projets

Caractérisation des modes d’interaction entre les citoyens, le communautaire et l’institutionnel pendant la crise de la COVID-19 au Québec

DATE LIMITE : Lundi 7 novembre 2022, 17 h
Montant disponible : 50 000 $
Durée du financement : 18 mois


1. Contexte

La crise de la COVID-19 a bouleversé l’ensemble de la société, de par les conséquences de la maladie elle-même, mais aussi par les retombées des différentes mesures adoptées afin de limiter la progression de la pandémie.

Du confinement initial, au délestage en passant par l’adoption d’activités « à distance », nombreuses sont les mesures sanitaires et de gestion qui ont eu un impact sur la continuité des soins et des services auprès de la population.

De nombreuses recherches, notes et rapports d’études menées sur le terrain, publiées depuis le début de la pandémie, détaillent les enjeux en matière de continuité des soins et services auprès des populations vulnérables.

Plusieurs de ces analyses identifient le milieu communautaire comme ayant été un acteur clé dans l’élaboration de stratégies visant à assurer un suivi auprès de groupes de personnes aux besoins spécifiques. Aussi, si nous savons que plusieurs groupes de personnes précarisées ont vu des problématiques préexistantes exacerbées, d’autres ont rencontré de nouvelles difficultés en raison de cette situation exceptionnelle. Les publications faisant état du travail du milieu communautaire auprès de la population identifient, à des échelles variables, différentes solutions qui ont été mises en place pour combler les besoins, ouvrant la possibilité à de nouveaux arrimages entre les différents acteurs du filet social pour assurer la continuité des soins et des services.

2. Objectifs visés

Cet appel à projets vise à soutenir une initiative de recherche spécifiquement consacrée aux modes d’interactions entre les citoyens, le communautaire et l’institutionnel qui se sont déployés pendant la pandémie de COVID-19 au Québec. Il vise trois objectifs :

Objectif 1 Répertorier et caractériser les modes d’interactions entre les citoyens, le milieu communautaire et les milieux institutionnels mobilisés lors de la crise pour assurer la continuité des soins et services;

Objectif 2 Évaluer les modes d’interaction identifiés en fonction des besoins et de la réalité du milieu communautaire;

Objectif 3 Produire des outils de transfert des connaissances à même de répondre aux besoins du milieu communautaire en prévision et en préparation de futures crises sanitaires.

 

Une attention particulière aux innovations sociales et/ou stratégies déployées par les acteurs pour assurer la continuité des soins et des services pendant la crise devra être portée dans le cadre du projet soumis.

L’étude proposée devra se décliner en trois volets :

Volet 1

La première partie de l’étude devra produire un état des connaissances des différentes recherches, notes et rapports publiés au Québec depuis le début de la pandémie dans le but de problématiser, caractériser, et répertorier les modes d’interactions mobilisés lors de la crise pour assurer la continuité des soins et des services.

Volet 2

Il est attendu que les modes d’interactions identifiés au Volet 1 fassent l’objet d’une évaluation qualitative, à savoir, qu’ils soient considérés comme positifs, négatifs, nouveaux, préexistants, perdus pendant la crise, créés puis abandonnés, innovants, etc.

Pour ce faire, cette évaluation qualitative pourrait tenir compte de facteurs tels que :

–  les catégories d’acteurs impliqués, incluant les citoyens et groupes de personnes utilisatrices de soins et services;

–  la trajectoire de ces modes d’interactions avant, pendant et après la pandémie et le cas échéant, leur nature innovante;

–  les besoins comblés et non comblés en matière de continuité des soins par ces modes d’interaction;

–  la territorialité;

–  le degré de formalisation (arrimage informel, collaboration, partenariat, etc.);

–  les enjeux de pérennisation, s’il y a lieu;

De même, les perspectives du milieu communautaire, des interlocuteurs institutionnels, des citoyens (utilisateurs, usagers, participants, etc.) et des bailleurs de fonds devront être considérées dans la qualification des modes d’interaction identifiés.

Volet 3

À la lumière des connaissances développées dans le cadre des deux premiers volets, le Volet 3 devra se consacrer à la production d’outils de transfert des connaissances permettant de soutenir spécifiquement les organismes communautaires dans :

–  la préparation à de futures crises en santé;

–  le rétablissement de la crise de la COVID-19.

Il est attendu que le milieu communautaire, les interlocuteurs institutionnels, des citoyens (utilisateurs, usagers, participants, etc.) et les bailleurs de fonds participent à la création de ces outils afin de maximiser leur impact et leur utilisation.

3. Fonds disponibles

Le concours prévoit l’octroi d’une subvention de 50 000 $, pour une durée de 18 mois.

4. Conditions

Les projets retenus pour évaluation devront répondre aux conditions suivantes :

  • Ce concours est ouvert seulement aux membres régulières-chercheuses, membres réguliers-chercheurs du RQCP. Vous pouvez devenir membre gratuitement en tout temps : rqcp.ca/devenez-membre;
  • Cet appel à projets s’adresse aux chercheurs ou chercheuses universitaires (incluant les chercheurs d’établissement qui répondent aux conditions d’admissibilité du statut chercheur ou chercheuse universitaire), aux chercheurs universitaires cliniciens ou chercheuses universitaires cliniciennes et aux chercheurs ou chercheuses de collège qui peuvent agir à titre de chercheur principal ou chercheuse principale, de cochercheur ou cochercheuse sauf pour les personnes retraitées qui ne peuvent agir qu’à titre de cochercheur ou cochercheuse (statuts 1, 2 et 3 présentés dans la section Définitions — statuts et rôles des Règles générales commune des Fonds de recherche du Québec – RGC).
  • L’intégration d’un partenariat avec des patientes, patients et/ou des citoyennes, citoyens dans toutes les phases de ce projet est exigée (statut 4 présenté dans la section Définitions — statuts et rôles des RGC).L’intégration spécifique d’organismes communautaires dans toutes les phases du projet est également exigée.
  • Une membre régulière-chercheuse, un membre régulier-chercheur du RQCP ne peut soumettre qu’une seule demande dans le cadre de ce concours, en tant que chercheuse principale, chercheur principal ou cochercheuse principale, cochercheur principal.
  • La Table de concertation communautaire du RQCP supervisera le déroulement du projet. Une rencontre de démarrage, une rencontre de suivi après la conclusion du Volet 2 et une rencontre de suivi après la conclusion du Volet 3 avant la rédaction du rapport final seront organisées.

5. Critères d’évaluation

Les demandes seront évaluées par un comité de pairs mis sur pied par la direction exécutive du RQCP .

L’évaluation des propositions tiendra compte des éléments suivants :

Robustesse de la méthodologie et du plan de travail proposé (40%)
Qualité du plan de transfert des connaissances (30%)
Qualité et richesse de la composition de l’équipe de recherche, incluant des contributeurs non universitaires et la participation de patients, de citoyens et d’organismes partenaires (20%)
Qualité et réalisme du budget et de l’échéancier, incluant l’identification de ressources additionnelles en nature ou monétaires (10%)

6. Suivi

Les chercheuses, chercheurs qui seront financées, financés s’engagent à :

  • Faire état de l’avancement du projet dans le cadre de trois rencontres de suivi avec la Table de concertation communautaire, soit une rencontre de démarrage, une rencontre de suivi après la conclusion du Volet 2 et une rencontre de suivi après la conclusion du Volet 2 avant la rédaction du rapport final.page5image13738736
  • Produire un rapport d’étape 8 mois après le début du projet;
  • Soumettre un rapport financier pour démontrer l’utilisation des sommes allouées;
  • Soumettre un rapport scientifique qui sera publié sur le site du RQCP;
  • Mentionner explicitement le soutien du RQCP (et à utiliser le logo du réseau si possible) pour toute activité découlant du projet financé, y compris les publications, annonces, communications;
  • Publier le titre et un résumé de leur recherche (en français et anglais) sur le site web du RQCP, dès l’annonce de leur sélection.

 

7. Dépôt des demandes

Les propositions, d’un maximum de 5 pages rédigées en français en Arial 10 simple interligne avec marge de 2 cm, doivent présenter les sections suivantes:

  • Mise en contexte et pertinence du projet;
  • Objectifs;
  • Méthodologie;
  • Plan de transfert de connaissance;
  • Courte description des membres de l’équipe et répartition des tâches;
  • Courte description d’un échéancier clair et réaliste, planifié sur la période de l’octroi.

Les propositions devront être accompagnées d’un budget sous la forme d’un tableau (maximum d’une page) et d’une description détaillée (maximum une page additionnelle).

Faire parvenir votre document par courrier électronique en mentionnant en objet : « Concours : RQCP – Table de concertation communautaire AUT2022 » au plus tard le lundi 7 novembre à 17h à l’adresse suivante : info@rqcp.ca

8. Autres informations

Pour tout renseignement, veuillez communiquer avec :
Amélie Forget, directrice exécutive du RQCP : amelie.forget@rqcp.ca

Anciens appels à projets

Appel à projets
La gouvernance de la recherche en santé au Québec pendant la crise de la COVID-19

NOUVELLE DATE LIMITE : Lundi 6 juin 2022, 16 h
Montant disponible : 50 000 $
Durée du financement : 9 mois


1. Objectifs

Sous l’initiative conjointe des Fonds de recherche du Québec et du Réseau Québécois COVID- Pandémie, cet appel à projets vise à soutenir le développement de nouvelles connaissances sur les modes de gestion et de collaboration mis en œuvre entre les différentes institutions impliquées dans la gouvernance de la recherche en santé au Québec, dans le contexte de la crise de la COVID-19. Parmi celles ayant joué un rôle de premier plan à cet égard, on retrouve notamment des Fonds de recherche du Québec (FRQ), l’Institut national d’excellence en santé et service sociaux (INESSS), l’Institut national de santé publique (INSPQ), le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI), le Ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS), et autres ministères impliqués dans des dossiers COVID, tels que le Ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI), le Conseil du Trésor et le Ministère de l’Éducation, le Ministère de l’Enseignement Supérieur.

L’objectif principal de cet appel est de documenter les relations et modes de fonctionnement mis en place entre les principales organisations impliquées dans la gouvernance de l’écosystème de la recherche en santé dans le contexte de la pandémie, afin de soutenir leur réflexion et leur préparation communes à de futures crises majeures.

2. Contexte

Depuis le début de la pandémie de COVID-19 en mars 2020, les différentes organisations impliquées dans la gouvernance de la recherche en santé au Québec ont été sollicitées pour produire rapidement à la fois :

1) des connaissances tant sur la maladie – sur le virus, ses traitements, sa prévention que sur les impacts de la pandémie sur la santé des populations et la société ;

2) des recommandations appuyées par des données probantes afin de guider le gouvernement québécois dans sa prise de décision.

Le contexte de crise a forcé l’accélération du processus scientifique, incluant le transfert et la mobilisation des connaissances. Cette situation exceptionnelle a appelé plusieurs actrices, acteurs à se côtoyer davantage (notamment, les chercheuses, chercheurs, les professionnelles, professionnels du gouvernement et les décideuses, décideurs) dans un espace de la recherche qui s’est rétréci, avec des contraintes de temps additionnelles et une intensité des demandes générées.

Dans un modèle d’organisation de la recherche complexe et unique, les modes de collaboration habituels entre les parties prenantes impliquées dans ce processus ont été bousculés. Chacune, chacun – de l’université aux cabinets ministériels, en passant par les organisations gouvernementales et paragouvernementales – ont dû s’ajuster dans l’urgence en fonction de leurs rôles et mandats respectifs, afin de répondre à la crise de la façon la plus efficace possible.

Face à ces bouleversements, les partenaires de cet appel souhaitent documenter la gouvernance de la recherche en santé dans le contexte spécifique de la pandémie, pour nourrir la réflexion et d’éventuels travaux communs en préparation à de futures crises majeures.

3. Besoins de recherche

Les besoins de recherche couverts par cet appel à projets touchent autant :

A. La gouvernance de la recherche en santé dans le contexte de la pandémie :

–  les besoins en matière de gouvernance de la recherche en santé générés spécifiquement par la crise ;

–  les enjeux et les contraintes de travail liés au contexte de la pandémie ;

–  les changements dans les relations entre les actrices, acteurs de la recherche en santé, incluant les patientes, patients et les citoyennes, citoyens, générés spécifiquement par la crise.

B. Les modes de travail entre organisations pendant la crise :

–  la conservation ou l’adaptation des modes de travail préexistants entre les organisations dans le contexte spécifique de la crise ;

–  les facteurs facilitateurs ou contraignants à la collaboration entre organisations ou entre groupes d’actrices, d’acteurs.

C. Les leçons tirées de l’expérience de la pandémie :

– l’évaluation qualitative des relations entre les actrices, acteurs de la gouvernance de la recherche en santé dans le contexte de gestion et de résolution efficaces des enjeux de recherche liés à la crise ;

– l’identification d’innovations porteuses dans les pratiques de gouvernance de la recherche en santé, s’il y a lieu.

Les propositions soumises devront aborder en tout ou en partie les besoins de recherche des sections A, B et C.

4. Fonds disponibles

Le concours prévoit l’octroi d’une (1) subvention de 50 000 $, pour une durée de 9 mois. Ce financement n’est pas admissible aux frais indirects de recherche.

5. Conditions

Les projets retenus pour évaluation devront répondre aux conditions suivantes :

• Ce concours est ouvert seulement aux membres régulières-chercheuses, membres réguliers-chercheurs du RQCP. Vous pouvez devenir membre gratuitement en tout temps : rqcp.ca/devenez-membre/;

• Cet appel à projets s’adresse aux chercheurs ou chercheuses universitaires (incluant les chercheurs d’établissement qui répondent aux conditions d’admissibilité du statut chercheur ou chercheuse universitaire), aux chercheurs universitaires cliniciens ou chercheuses universitaires cliniciennes et aux chercheurs ou chercheuses de collège qui peuvent agir à titre de chercheur principal ou chercheuse principale, de cochercheur ou cochercheuse sauf pour les personnes retraitées qui ne peuvent agir qu’à titre de cochercheur ou cochercheuse (statuts 1, 2 et 3 présentés dans la section Définitions — statuts et rôles des Règles générales commune des Fonds de recherche du Québec – RGC).

• L’intégration d’un partenariat avec des patientes, patients et/ou des citoyennes, citoyens dans le cadre de ce projet est exigé (statut 4e) présenté dans la section Définitions — statuts et rôles des RGC).

• Une membre régulière-chercheuse, un membre régulier-chercheur du RQCP ne peut soumettre qu’une seule demande dans le cadre de ce concours, en tant que chercheuse principale, chercheur principal ou cochercheuse principale, cochercheur principal.

6. Critères d’évaluation

Les demandes seront évaluées par un comité de pairs mis sur pied par le Comité exécutif du Réseau Québécois COVID-Pandémie.

L’évaluation des propositions tiendra compte des éléments suivants :

–  Excellence du cadre méthodologique (30%);

–  Expertise de l’équipe de recherche (30%)

–  Retombées potentielles (20%)

–  Qualité du partenariat pour l’implication du patient et/ou du citoyen (10%)

–  Qualité et réalisme de l’échéancier et du budget (10%)

7. Suivi

Les chercheuses, chercheurs qui seront financées, financés s’engagent à :

  • Soumettre un rapport financier pour démontrer l’utilisation des sommes allouées (un gabarit sera fourni) ;
  • Soumettre un rapport scientifique à la date de fin du projet qui sera publié sur le site du RQCP (un gabarit sera fourni) ;
  • Mentionner explicitement le soutien du RQCP (et à utiliser le logo du réseau si possible) pour toute activité découlant du projet financé, y compris les publications, annonces, communications ;
  • Publier le titre et un résumé de leur recherche (en français et anglais) sur le site web du RQCP, dès l’annonce de leur sélection ;
  • Participer à la Grande conférence annuelle du RQCP pour présenter leurs résultats.

8. Dépôt des demandes

Les propositions, d’un maximum de 5 pages rédigées en français en Arial 10 simple interligne avec marge de 2 cm, doivent présenter les sections suivantes :

–  Résumé (200 mots maximum) ;

–  Mise en contexte et pertinence du projet ;

–  Objectifs ;

–  Méthodologie ;

–  Résultats escomptés ;

–  Courte description des membres de l’équipe et répartition des tâches ;

–  Courte description d’un échéancier clair et réaliste, planifié sur la période de l’octroi ;

–  En annexe des 5 pages, une proposition budgétaire sous la forme d’un tableau (maximum d’une page) et une description détaillée (maximum une page additionnelle). Les dépenses admissibles sont détaillées dans les RGC.

Faire parvenir votre document par courrier électronique en mentionnant en objet : « Concours : RQCP – Gouvernance PRIN2022 » au plus tard le lundi 6 juin 2022 à 16 h à l’adresse suivante : info@rqcp.ca

9. Autres informations

Pour tout renseignement, veuillez communiquer avec Amélie Forget, directrice exécutive du Réseau Québécois COVID-Pandémie au amelie.forget@rqcp.ca .

Appel à projets
Projet pilote : Virologie du SRAS-CoV-2
Réseau Québécois COVID-Pandémie – Axe Transmission et diagnostic

Contexte

La pandémie de la COVID-19 poursuit sa course à travers le monde. Des régions comme le Québec enregistrent en ce moment des records d’infection sur un fonds de couverture vaccinale approchant les 80%. L’émergence de variants viraux comme Omicron, qui diminue au moins en partie l’efficacité des vaccins actuels, est particulièrement préoccupante. D’importants efforts de recherche ont été déployés ces deux dernières années visant à mieux comprendre la virologie du SRAS-CoV-2. Force est de constater que la majorité de ces efforts ont été dirigés envers la protéine de spicule du SRAS- CoV-2 (« Spike protein »), qui est l’unique composante virale utilisée dans tous les vaccins contre la COVID-19 qui sont présentement approuvés et qui est capable de glissement antigénique. De plus, les fonctions biologiques des protéines accessoires du SRAS-CoV-2 sont en majorité encore très mal comprises.

Objectifs visés

Cet appel à projets vise à soutenir le démarrage d’études préliminaires portant sur la compréhension du rôle des protéines virales autres que la protéine de spicule dans le cycle viral et les interactions hôte-virus. L’objectif principal est de permettre la génération de données préliminaires qui pourront alimenter de futures demandes d’octroi auprès d’organismes subventionnaires majeurs.

Admissibilité

Les projets retenus pour évaluation seront ceux qui répondent aux critères essentiels suivants :

• Ce concours est ouvert seulement aux membres réguliers-chercheurs du RQCP. Vous pouvez devenir membre gratuitement en tout temps : rqcp.ca/devenez-membre ;

• Au moment du versement des fonds, l’équipe ne devra pas disposer d’autres fonds provenant d’un organisme subventionnaire pour la réalisation de ce projet. Cet appel à projets vise à stimuler l’amorce d’un nouveau projet. Cependant, d’autres fonds additionnels peuvent être sollicités auprès d’autres sources de financement pour le démarrage du projet.

• Un membre chercheur régulier du RQCP ne peut soumettre qu’une seule demande dans le cadre de ce concours, en tant que chercheur principal ou co-chercheur principal.

Critères d’évaluation

Les demandes seront évaluées par un comité de pairs mis sur pied par l’Axe Transmission et diagnostic du RQCP.

L’évaluation des propositions tiendra compte des éléments suivants :

Originalité du sujet de recherche (25%)
Robustesse des approches expérimentales proposées (35%)
Retombées potentielles (20%)
Implication d’une patiente, un patient partenaires ou de plusieurs et la qualité de leur intégration dans le projet (10%)
Qualité et réalisme du budget, incluant l’identification de ressources additionnelles en nature ou monétaires (10%)

Fonds disponibles

Le concours prévoit l’octroi d’une subvention de 18,000 $, pour une durée de 12 mois.

Engagements

Les chercheuses, chercheurs qui seront financées, financés s’engagent à :

  • Soumettre un rapport financier pour démontrer l’utilisation des sommes allouées;
  • Soumettre un rapport scientifique qui sera publié sur le site du RQCP;
  • Mentionner explicitement le soutien de l’Axe Transmission et diagnostic du RQCP (et à utiliser le logo du réseau si possible) pour toute activité découlant du projet financé, y compris les publications, annonces, communications;
  • Publier le titre et un résumé de leur recherche (en français et anglais) sur le site web du RQCP, dès l’annonce de leur sélection;
  • Participer à la Grande conférence annuelle du RQCP pour présenter leurs résultats.

 

Dépôt des demandes

Les propositions, d’un maximum de 5 pages rédigées en français en Arial 10 simple interligne avec marge de 2 cm, doivent présenter les sections suivantes:

–  Résumé (200 mots maximum);

–  Mise en contexte et pertinence du projet;

–  Objectifs;

–  Devis et méthodologie;

–  Plan d’analyse;

–  Résultats escomptés et plan de transfert de connaissance;

–  Courte description des membres de l’équipe et répartition des tâches;

–  Courte description d’un échéancier clair et réaliste, planifié sur la période de l’octroi.

Les propositions devront être accompagnées d’un budget sous la forme d’un tableau (maximum d’une page) et d’une description détaillée (maximum une page additionnelle).

Faire parvenir votre document par courrier électronique en mentionnant en objet : « Concours : RQCP – Axe Transmission et diagnostic – protéines virales – 01-2022 » au plus tard le 14-02-2022 à 16h00 à l’adresse suivante : info@rqcp.ca

Autres informations

Pour tout renseignement, veuillez communiquer avec :

Hugo Soudeyns, responsable de l’axe (hugo.soudeyns.hsj@ssss.gouv.qc.ca)

Appel à projets
Projet pilote : Développement vaccinal
Réseau Québécois COVID-Pandémie – Axe Transmission et diagnostic

Contexte

La pandémie de la COVID-19 poursuit sa course à travers le monde. Des régions comme le Québec enregistrent en ce moment des records d’infection sur un fonds de couverture vaccinale approchant les 80%. L’émergence de variants viraux comme Omicron, qui diminue au moins en partie l’efficacité des vaccins actuels, est particulièrement préoccupante. D’importants efforts de recherche ont été déployés ces deux dernières années visant à mieux comprendre la virologie du SRAS-CoV-2 et à développer des vaccins efficaces pour prévenir l’infection par le virus et les formes graves de la COVID-19. Force est de constater que la majorité de ces efforts ont été dirigés envers la protéine de spicule du SRAS-CoV-2 (« Spike protein »), qui est l’unique composante virale utilisée dans tous les vaccins contre la COVID-19 qui sont présentement approuvés et qui est capable de glissement antigénique. De plus, les fonctions biologiques des protéines accessoires du SRAS-CoV-2 sont en majorité encore très mal comprises.

Objectifs visés

Cet appel à projets vise à soutenir le démarrage d’études préliminaires portant sur le développement d’approches vaccinales basées sur d’autres antigènes que la protéine de spicule. L’objectif principal est de permettre la génération de données préliminaires qui pourront alimenter de futures demandes d’octroi auprès d’organismes subventionnaires majeurs.

Admissibilité

Les projets retenus pour évaluation seront ceux qui répondent aux critères essentiels suivants :

• Ce concours est ouvert seulement aux membres réguliers-chercheurs du RQCP. Vous pouvez devenir membre gratuitement en tout temps : rqcp.ca/devenez-membre ;

• Au moment du versement des fonds, l’équipe ne devra pas disposer d’autres fonds provenant d’un organisme subventionnaire pour la réalisation de ce projet. Cet appel à projets vise à stimuler l’amorce d’un nouveau projet. Cependant, d’autres fonds additionnels peuvent être sollicités auprès d’autres sources de financement pour le démarrage du projet.

• Un membre chercheur régulier du RQCP ne peut soumettre qu’une seule demande dans le cadre de ce concours, en tant que chercheur principal ou co-chercheur principal.

 

Critères d’évaluation

Les demandes seront évaluées par un comité de pairs mis sur pied par l’Axe Transmission et diagnostic du RQCP.

L’évaluation des propositions tiendra compte des éléments suivants :

Originalité du sujet de recherche (25%)
Robustesse des approches expérimentales proposées (35%)
Retombées potentielles (20%)
Implication d’une patiente, un patient partenaires ou de plusieurs et la qualité de leur intégration dans le projet (10%)
Qualité et réalisme du budget, incluant l’identification de ressources additionnelles en nature ou monétaires (10%)

Fonds disponibles

Le concours prévoit l’octroi d’une subvention de 18,000 $, pour une durée de 12 mois.

Engagements

Les chercheuses, chercheurs qui seront financées, financés s’engagent à :

  • Soumettre un rapport financier pour démontrer l’utilisation des sommes allouées;
  • Soumettre un rapport scientifique qui sera publié sur le site du RQCP;
  • Mentionner explicitement le soutien de l’Axe Transmission et diagnostic du RQCP (et à utiliser le logo du réseau si possible) pour toute activité découlant du projet financé, y compris les publications, annonces, communications;
  • Publier le titre et un résumé de leur recherche (en français et anglais) sur le site web du RQCP, dès l’annonce de leur sélection;
  • Participer à la Grande conférence annuelle du RQCP pour présenter leurs résultats.

Dépôt des demandes

Les propositions, d’un maximum de 5 pages rédigées en français en Arial 10 simple interligne avec marge de 2 cm, doivent présenter les sections suivantes:

–  Résumé (200 mots maximum);

–  Mise en contexte et pertinence du projet;

–  Objectifs;

–  Devis et méthodologie;

–  Plan d’analyse;

–  Résultats escomptés et plan de transfert de connaissance;

–  Courte description des membres de l’équipe et répartition des tâches;

–  Courte description d’un échéancier clair et réaliste, planifié sur la période de l’octroi.

Les propositions devront être accompagnées d’un budget sous la forme d’un tableau (maximum d’une page) et d’une description détaillée (maximum une page additionnelle).

Faire parvenir votre document par courrier électronique en mentionnant en objet : «Concours : RQCP – Axe Transmission et diagnostic – 01-2022» au plus tard le 14-02-2022 à 16h00 à l’adresse suivante : info@rqcp.ca

Autres informations

Pour tout renseignement, veuillez communiquer avec :

Hugo Soudeyns, responsable de l’axe (hugo.soudeyns.hsj@ssss.gouv.qc.ca)

Appel à projets de l’Axe 3 Urgence et réanimation du RQCP – 18 000 $

Le RQCP lance un appel à projets dans le but de financer l’étude d’un système de gestion et de coordination de l’accessibilité aux ressources de soins aigus utilisé au cours de la pandémie de COVID-19.

  • Ce concours vise à financer le démarrage d’un nouveau portant spécifiquement sur les impacts d’un système de gestion et de coordination de l’accessibilité aux ressources de soins aigus pendant la pandémie, incluant les facteurs facilitateurs, les barrières et les contraintes qui le caractérisent.
  • Ce concours est ouvert uniquement aux membres réguliers-chercheurs du RQCP. Il est possible de devenir membre gratuitement et ce, en tout temps : rqcp.ca/devenez-membre
  • Le concours prévoit l’octroi d’une subvention de 18 000 $ pour une durée de 12 mois. La date de soumission des projets est le 21 janvier 2022, à 16 h.
  • Pour connaître tous les détails sur le concours, incluant les objectifs, les critères d’admissibilité et la grille d’évaluation, cliquez ici.

Appel à projets de recherche interventionnelle sur la santé mentale des intervenants et intervenantes communautaires durant la pandémie

 

Le Réseau Québécois COVID-Pandémie, la Fondation Écho et la Fondation du Grand Montréal sont fiers d’annoncer que le projet de recherche lauréat de l’octroi de cette subvention est le suivant :

Titre du projet :

« Soutenir la santé mentale des intervenant(e)s et des équipes communautaires à Montréal en temps de pandémie et au-delà : une recherche interventionnelle »

Résumé vulgarisé du projet :

À Montréal, les organismes communautaires se sont fortement mobilisés dans la riposte à la COVID-19. S’il existe de nombreuses études sur la santé mentale des travailleurs de la santé dans le contexte de la pandémie, il y a encore peu de travaux sur l’impact de celle-ci sur le bien-être des intervenant(e)s communautaires. Dans le quartier multiculturel de Côte-des-Neiges, des organismes ont mis sur pied des interventions ponctuelles de soutien psychologique, notamment au niveau individuel. Notre recherche participative cherche à documenter ces initiatives et à proposer des recommandations pour les améliorer et les compléter.

Responsables :

Lara Gautier, École de Santé Publique de l’Université de Montréal; Centre de Recherche en Santé Publique.
Naïma Bentayeb, École nationale d’administration publique; École de travail social, Université McGill; Institut Universitaire SHERPA.
Jean-Sébastien Patrice, Multicaf; Plan d’action COVID-19 de Côte-des-Neiges.

 

Pour consulter l’appel à projet initial, cliquez ici.

Appel à projets de recherche interventionnelle
sur la santé mentale des personnes racisées durant la pandémie

 

Le Réseau Québécois COVID-Pandémie, la Fondation Écho et la Fondation du Grand Montréal sont fiers d’annoncer que le projet de recherche lauréat de l’octroi de cette subvention est le suivant :

Titre du projet (en anglais) : 

« Virtual psychosocial support for refugee claimant families in the time of COVID: A participatory research-action implementation project »

Résumé vulgarisé du projet (en anglais) :

This participatory research-action project aims to address unmet psychosocial needs of refugee claimant families with children in Montreal during (and following) the COVID pandemic. By breaking social isolation and increasing access to practical resources, this collaborative project will serve as a preventative mental health intervention for a vulnerablized and racialized community.  This project aims to understand how the interventions are experienced by those involved and how such community-based interventions can be strengthened, sustained and transformed through direct collaboration with refugee claimants themselves.

Responsable :

Rachel Kronick, Jewish General Hospital; McGill University; Lady Davis Institute; Institut de recherche SHERPA

 

Pour consulter l’appel à projet initial, cliquez ici.